Recherche

La page qui marque

Parce qu'on ne sort jamais complètement indemne d'un livre

Ce qui nous tue – Tom McAllister

Les tueries de masse dans les établissements scolaires américains font parties des événements récurant de l’actualité. Tom McAllister, avec son roman Ce qui nous tue, nous propose un texte  emprunte de colère et d’humour noir extrêmement efficace. Il critique l’attachement des américains aux armes, le machisme et les dérives médiatiques avec beaucoup de force. J’ai pu lire ce livre grâce au Picabo River Book Club et ce fut une très belle découverte.

Lire la suite

-Bilan culturel de février –

Le mois de février vient déjà de se terminer alors voici le moment de vous présenter mes découvertes culturelles. Ce mois-ci j’ai commencer à tenir ma résolution de 2020 : j’ai lu des bandes dessinée ! Et j’ai aussi lu plusieurs romans de Louise Erdrich pour mon article du Féminibooks.

Lire la suite

Louise Erdrich – Feminibooks

Dans un interview donnée en septembre, François Busnel disait de l’œuvre de Toni Morisson qu’elle nous permettait de ressentir ce que c’est qu’être une femme noire. Je trouve que les romans de Louise Erdrich ont le même genre de pouvoir, ils permettent de ressentir ce que c’est que d’être indien. Ils ne nous feront pas connaitre de manière exhaustive l’histoire et les coutumes indiennes, mais nous offrent un aperçu très intime de ce qu’est l’identité indienne. C’est pour ça que j’aime énormément le travail de Louise Erdrich et que je tiens à vous présenter, à l’occasion du Féminibooks, six romans d’elle que j’ai déjà pu découvrir.

Lire la suite

Cochrane vs Cthulhu de Gilberto Villarroel

Je suis très contente de vous parler aujourd’hui d’un roman qui m’a complètement fait sortir de mes zones de confort. Cthulhu est une créature d’origine cosmique inventée par écrivain Lovecraft. Ce mythe à inspiré plusieurs autres artistes. Ne lisant pas de SFF, je ne connaissais pas cette entité endormie dans les profondeurs de l’océan Pacifique. Mais cela ne m’a pas empêche d’être embarqué dans ce récit d’aventure. Cochrame vs Cthulhu est une incroyable histoire, entre roman historique et roman fantastique, qui m’a passionnée du début à la fin.

Lire la suite

Le noir entre les étoiles – Stefan Merrill Block

Un titre peu suffire à me donner envie de lire un livre. Le noir entre les étoiles est de ceux-là. Il est aussi énigmatique que poétique. Alors quand Léa nous a proposé sur le Picabo River Book Club de le découvrir, je n’ai pas hésité. C’est un roman qui parle de fin de vie, de la difficulté de laisser partir un être cher et de l’expérience du traumatisme. C’est une histoire poignante.

Lire la suite

La street, en mode bolide – Cécile Alix et Dimitri Zegboro

Je lis très peu de littérature jeunesse mais, quand on m’a proposé de découvrir le dernier roman de Cécile Alix, je n’ai pas hésité une seconde. C’est un autrice que j’aime beaucoup. Je l’ai rencontré avec mes enfant à plusieurs reprises en salon du livre. Elle est extrêmement touchante et a une manière formidable de s’adresser à ses jeunes lecteurs. Avec ce nouveau livre, La street, en mode bolide, elle nous propose un héro atypique et attachant.

Lire la suite

Les 700 aveugles de Bafia – Mutt-Lon

J’aime quand la littérature met en lumière des événements historiques. J’aime apprendre grâce aux romans que je lis. Et comme je connais très peu la littérature africaine, j’étais vraiment heureuse de pouvoir découvrir Les 700 aveugles de Bafia. Cette histoire, basée sur des faits réels, nous montre le fonctionnement de la médecine coloniale et la terrible bavure qui eu lieu en 1929 au Cameroun.

Lire la suite

-Bilan culturel janvier 2020 –

Pour ce premier mois de l’année je suis très contente de mes lectures. J’ai découvert une nouvelle maison d’édition dont les choix éditoriaux valent, à mon avis, vraiment le coup d’œil. Il s’agit des éditions de l’Ogre. Je suis aussi très fière de moi car en janvier j’ai chroniqué presque toutes mes lectures ! La dernière chronique viendra dans la semaine.

Lire la suite

If – Marie Cosnay

La quête d’une filiation, d’une identité alors qu’il ne reste rien sinon un nom, d’ailleurs tronqué, c’est ce qu’entreprend l’autrice. De part et d’autre de la méditerranée, elle va sur les traces de ceux qu’on appelle les rapatriés, ceux qui débarquent en 1962 à Marseille. En enquêtant sur un homme ordinaire, un pied-noir comme il y en eu tant sur le port de la Joliette cette année là, Marie Cosnay nous invite à penser notre propre rapport à l’Histoire. If est un texte hybride ou fiction et réalité se mêlent.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑