Le mot « quête » me renvoyait tout de suite au livre Le Seigneur des anneaux ou aux romans de fantaisie. Mais j’ai trouvé un roman contemporain dans lequel le héro doit affronter plusieurs obstacles pour atteindre ce qu’il recherche, une quête donc !

Je vais vous parler d’un roman de Laurent Gaudé, donc un roman cher à mon cœur. Il s’agit de La porte des enfers publié en 2008.

 

La-porte-des-enfers-babel-laurent-gaudé

 

Mattéo à perdu son fils dans une fusillade en pleine journée. Comme il est incapable de ramener la tête du meurtrier à sa femme celle-ci s’en va. Il va alors tenter de ramener son fils de la mort même. Sur son chemin il rencontre des personnages un peu bancals et marginaux qui le mènent jusqu’à la porte des enfers. Il doit alors surmonter un série d’obstacles pour enfin parvenir jusqu’à son fils.

C’est aussi un roman sur l’amour paternel et filial. Il nous montre la volonté inébranlable d’un père, puis d’un fils, de reconstruire ce qui a été brisé. Cela nous parle aussi du lien qu’on entretient avec nos morts, de la place qu’on leur accorde dans la vie.

La vision des enfers de l’auteur est saisissante. Ni idyllique ni monstrueuse, elle est un monde à part peuplé d’ombres qui subsistent jusqu’à ce que les vivants les oublient complètement. Il y mêle plusieurs imaginaires, plusieurs mythologies pour un résultat assez troublant et fascinant.

La semaine prochaine je vous parlerai d’un livre responsable d’une nuit (presque) blanche… En attendant rendez-vous chez Bettie Rose Book pour voir les autres participations.